LOSC

Touché, Galtier refuse de rendre les armes

Le moment de solitude est long pour Galtier après le nul contre Guingamp

"Est-ce que l'on va se remettre de ce match nul concédé en fin de rencontre ? Je n'ai pas la réponse. Pas encore." Le coup sur la tête des Lillois a été très lourd. Mener de deux buts et se faire rejoindre dans le temps additionnel... "Il faudra trouver l'énergie et conserver l'espoir par rapport au contenu du match qu'ils ont joué, a appuyé le coach. Si nous avions joué comme ça depuis un moment, nous aurions plus de points. Il faudra continuer." Car oui, le LOSC a produit une prestation plus que correcte : "on a souffert les dix dernières minutes de la première période. On a bien redémarré après la pause. On avait plus de conquête du ballon et on est arrivé à marquer deux fois. Mais l'ascenseur émotionnel a encore joué."

Comme face à Monaco ou Bordeaux, les Nordistes ont encaissé deux buts en moins de trois minutes : "deux fois de la 90e à la 93e minute... Comment expliquer l'inexplicable ? Il faut éviter de renouveler ce genre d'erreur. Elle se présentent pourtant assez souvent." Chaque joueur se retrouve tour à tour en cause : "même si ce n'est jamais la même personne... On commet trop d'erreurs individuelles. Elles coûtent cher au club, aux supporteurs. Je ferai comme avant : je les montrerai. Pour les éviter." Malgré tout, les Lillois sont atteints... à commencer par leur entraîneur : "vous dire que je ne suis pas touché serait vous mentir. Mais pas abattu au point de ne plus avoir d'espoir."