L1 par

Efficaces, les Dogues torpillent Strasbourg et prennent la tête (résumé et notes)

Commentaire(s)
Le Lille OSC s'est imposé sur la pelouse du RC Strasbourg Alsace (0-3), ce dimanche après-midi en Ligue 1.

En déplacement sur la pelouse du Racing Club Strasbourg Alsace, ce dimanche après-midi lors de la 6ème journée de Ligue 1, le Lille OSC s'est largement imposé (0-3). Solides sur le plan défensif, les Dogues ont été redoutables d'efficacité et prennent provisoirement la tête du championnat.

Ligue 1 - 6e Journée

Strasbourg
0 - 30 - 1 Lille
21' M. Çelik
53' Renato Sanches
68' B. Yilmaz

Aidés par les retours du kop et de Jean-Eudes Aholou, titularisé dans l'entrejeu, les Bleu-et-Blanc ont réalisé une entame de match plutôt convaincante. La première situation a logiquement été à mettre au crédit des protégés de Thierry Laurey, organisés dans un 4-4-2 à plat. À la suite d'une interception, Jean-Ricner Bellegarde s'est infiltré dans la surface nordiste avant de centrer vers Ludovic Ajorque. L'avant-centre strasbourgeois a alors tenté une "Madjer", contrée par la défense lilloise (6ème). Les Dogues, sérieux, appliqués, ont ensuite fait mouche sur leur première tentative de la partie. Après une perte de balle de Dimitri Liénard dans sa propre moitié de terrain, Zeki Çelik a décoché une lourde frappe du droit qui est venue trouver la lucarne de Bingourou Kamara (0-1, 21ème). Mené au score, le Racing a tenté de réagir, à plusieurs reprises. Jean-Ricner Bellegarde, contré par la défense lilloise, et Mohamed Simakan, hors cadre, ont d'abord essayé de sonner la révolte (26ème). Puis Ludovic Ajorque, sur un service parfait de Kenny Lala, a mal apprécié la trajectoire du ballon et raté sa reprise (28ème). Quelques petites minutes plus tard, Mehdi Chahiri a frôlé l'égalisation mais sa frappe croisée du droit a simplement chatouillé le montant gauche de Mike Maignan (31ème). Pas plus de réussite, ensuite, pour le remuant Jean-Eudes Aholou, dont la tête a été captée sans difficulté par le dernier rempart nordiste (36ème). Si les Alsaciens se sont créés plus de situations que les visiteurs dans ce premier acte, c'est bel et bien un LOSC ultra-réaliste qui a rejoint les vestiaires de la Meinau avec l'avantage au tableau d'affichage.

À voir aussi : Le film de Strasbourg - Lille

Après la reprise, les hommes de Christophe Galtier sont rapidement passés tout près du break. Sur une mauvaise passe en retrait de la défense alsacienne, Jonathan David a pris possession du cuir, effacé son vis-à-vis, et déclenché une frappe cadrée. Heureusement pour le Racing, Bingourou Kamara a sorti un arrêt réflexe de belle facture pour garder son équipe dans le match (47ème). Décisif dans son but sur ce coup, le portier alsacien a finalement été contraint de s'incliner quelques petites minutes plus tard, face à Renato Sanches, opportuniste après un centre menaçant de Jonathan David (0-2, 51ème). Sonné par ce deuxième but, le RCSA a eu du mal à sortir la tête de l'eau et le LOSC en a très vite profité pour mettre définitivement fin à tout suspense. Ainsi, lancé en profondeur par Jonathan Bamba, Burak Yilmaz a résisté à Anthony Caci avant de tromper Bingourou Kamara d'une frappe croisée lobée du gauche (0-3, 68ème). Maître de son sujet, le club nordiste a ensuite eu les ballons pour alourdir encore un peu plus l'écart. Mais Jonathan Ikoné a d'abord perdu son duel face à Bingourou Kamara (79ème), puis Renato Sanches, pourtant seul devant le but vide, a raté sa tentative (90ème+2). Malgré ces deux occasions manquées, le LOSC, qui a fait parler sa maîtrise technique et collective, glane un succès amplement mérité, son quatrième de la saison, et s'installe provisoirement en tête de la Ligue 1 (14 points). Le RCSA, de son côté, n'a jamais abdiqué mais a clairement manqué d'efficacité pour espérer mieux. Les Bleu-et-Blanc concèdent un cinquième revers et restent englués au dix-huitième rang (3 points).

12 photos : Matchs : Strasbourg 0 - 3 Lille