L1 par

Le LOSC domine Rennes et se rapproche du podium (analyse et notes)

Commentaire(s)

Le choc entre Lille et Rennes n'a pas fait beaucoup d'étincelles, mais a tourné à l'avantage des Nordistes, qui en profitent pour se rapprocher de la troisième place du podium occupée par les Bretons.

Ligue 1 - 23e Journée

Lille
1 - 01 - 0 Rennes
L. Rémy 4'

LE FAIT DU MATCH

La fatigue. Beaucoup d'attentes entouraient ce match entre deux équipes non seulement bien classées mais aussi réputées pour leur propension à produire du spectacle. On a finalement eu droit à une rencontre décevante entre deux formations rincées par le rythme effréné sur lequel elles doivent enchaîner depuis la reprise. Le LOSC jouait son neuvième match en un mois, Rennes le huitième, et il était utopique de croire que ce calendrier surchargé n'aurait pas d'incidence sur la qualité du jeu.

LES BUTS

1-0 (4ème) : Raphinha perd un ballon en tentant une passe dangereuse, plein axe, que Jonathan Ikoné intercepte. Le numéro 10 lillois transmet rapidement à Loïc Rémy, qui parvient très vite à se mettre en position de frappe. Son tir du droit surprend Damien Da Silva et Edouard Mendy, qui ne peut que dévier le ballon sur l’intérieur de son poteau. Le LOSC fait la différence très tôt dans le match et parviendra à maintenir son avance jusqu'au coup de sifflet final.

L’HOMME DU MATCH

Gabriel (Lille) : prolongé en fin de semaine dernière, puis auteur de son premier but de la saison ce week-end à Strasbourg (victoire 1-2), le défenseur brésilien a profité de cette bonne passe pour signer une nouvelle prestation de qualité. Rarement pris à défaut par Mbaye Niang ou Yann Gboho (4 duels gagnés sur 6), il s'est aussi appliqué à bien relancer (4 longs ballons réussis, 82% de passes précises) dans une rencontre où la justesse technique a souvent manqué.

LES CONSÉQUENCES

Lille reprend trois points sur Rennes, c’est à peu près tout ce qu’on pourra retenir de ce pauvre match. Les hommes de Christophe Galtier, qui comptaient six longueurs de retard sur leur adversaire du soir au coup d’envoi, ont comblé la moitié de ce gap et se sont du même coup assurés de rester 4es à l’issue de cette 23e journée. Les Bretons, en revanche, ont manqué une belle occasion de recoller à l’OM (2e), qui compte toujours trois points d’avance avant son déplacement demain à St-Etienne.

Plus que jamais à la lutte pour le podium, les deux équipes seront opposées le week-end prochain (24e journée) à deux écuries du ventre mou, respectivement Angers et Brest. Ce sera la fin d’un long marathon pour le LOSC, mais pas pour la troupe de Julien Stéphan, qui enchaînera trois jours plus tard avec un quart de finale de Coupe de France à Belfort. Probablement sans Raphinha, sorti dès la demi-heure de jeu blessé au dos...